Informations techniques

13 février 2018

Politique environnementale de la Direction déléguée aux voies navigables

Au sein des services du Conseil Régional, la Direction Déléguée aux Voies Navigables (DDVN) assure la gestion technique de l’exploitation, de l’entretien et de l’aménagement du domaine public fluvial régional, support du réseau navigable.

Elle a pour mission de concilier les impératifs techniques de gestion d’une infrastructure de transport avec la prise en compte des multiples enjeux environnementaux, touristiques, patrimoniaux et culturels.

Le lien ci-dessous permet de télécharger la déclaration de la politique environnementale de la DDVN:

2018-01-18_DDVN_Politique environnementale

 

Imprimer

9 novembre 2017

Canal d’Ille et Rance – Remplacement de portes et vidange de biefs

Chaque année, 3 à 4 portes pour les écluses du canal d’Ille et Rance sont fabriquées dans l’atelier charpente de la Région (à Saint-Germain sur Ille)  pour remplacer celles qui arrivent au terme de leur durée de vie. Le programme 2017-2018 prévoit le remplacement des deux portes (amont et aval) de l’écluse 43-La Roche à Evran.

Pour la bonne conduite de ces travaux il est nécessaire d’abaisser le niveau d’eau le plus bas possible afin de permettre l’accès au fond du sas. A l’écluse de la Roche, les travaux étant effectués sur la porte amont et sur la porte aval, les biefs situés de part et d’autre de l’écluse sont abaissés. En outre, pour tenir compte du régime hydraulique particulier, les biefs encore plus en aval (44-Mottay, 45-Boutron, 46-Pont-Perrin et 47-Léhon) seront vidangés, retrouvant leur état « naturel ».

Nos services d’exploitation profitent de ces conditions pour réaliser des diagnostics de l’état des vannages et des étanchéités  qui habituellement ne sont pas visibles.

La durée de changement d’une paire de portes est de l’ordre de 3 à 4 semaines.

Imprimer

15 juillet 2017

Fauchages tardifs

Pour un plus grand respect du milieu naturel, la Région Bretagne a mis en place une gestion différenciée de son domaine fluvial.

Les fauchages plus tardifs et moins fréquents favorisent la biodiversité, réduisent les nuisances et participent à la maîtrise des coûts.

 

Imprimer